“Nous avons beaucoup de travail à faire”, déclare Hamilton après avoir décroché une place solitaire au Grand Prix d’Arabie saoudite

Jaws est descendu sur le circuit de la corniche de Jeddah samedi soir alors que Lewis Hamilton n’a pas réussi à sortir de Q1 pour la première fois depuis le Grand Prix du Brésil 2017. Mais après avoir terminé le Grand Prix d’Arabie en P10, Hamilton a déclaré que son équipe Mercedes avait un beaucoup de travail à faire pour reprendre le combat cette année.

Hamilton était pessimiste après les qualifications, au cours desquelles il n’a pas réussi à se rendre en Q2 après avoir été expulsé par l’Aston Martin de Lance Stroll en Q1, alors que Hamilton a déclaré son W13 “inconduisible”, doutant de ses chances de pouvoir organiser un voyage de récupération au de face. , comme nous l’avons vu de la part du septuple champion au fil des ans.

LIRE LA SUITE: Verstappen bat Leclerc d’une demi-seconde seulement dans l’épique Grand Prix d’Arabie saoudite

Et malheureusement, ce pessimisme s’est avéré bien fondé, car Hamilton n’a pu passer que de sa position de grille P15 à P10, cette montée aidée par les abandons de Valtteri Bottas, Daniel Ricciardo et Fernando Alonso, bien que Hamilton ait également été affecté par le temps. de la fermeture de la voie des stands. pour les incidents de ces deux derniers conducteurs.

“Personnellement, j’ai l’impression d’avoir tout maximisé”, a déclaré Hamilton à la fin de la soirée. « Je ne sais pas si nous l’avons fait en équipe, mais c’est comme ça. Poursuivre.

“A été difficile. J’ai vu Alonso ralentir, il y a eu un double avertissement donc je n’ai pas poussé pour le dépasser, puis Daniel était coincé dans la voie des stands donc je ne savais pas s’il pouvait entrer. [the pits] avec la voiture arrêtée là. Ce n’était tout simplement pas génial. En tout cas, c’est comme ça.”

Pendant ce temps, lorsqu’on lui a demandé quels avaient été les apprentissages ce week-end, Hamilton a répondu: “Les apprentissages sont là, nous sommes un peu en retard et nous avons beaucoup de travail à faire.”

Lewis Hamilton: Mercedes “assez en retard, avec beaucoup de travail à faire”

George Russell a au moins réussi à placer l’équipe dans le top cinq le jour de la course, après avoir battu son illustre coéquipier lors des qualifications pour assurer la sixième place sur la grille. Et Russell a déclaré que P5 était le maximum qu’il aurait pu espérer atteindre dimanche soir à Djeddah.

“P5 était le maximum aujourd’hui”, a-t-il déclaré. « Nous aurions aimé en avoir plus, mais la voiture était vraiment agréable à conduire. Nous savons ce qui nous manque et c’est l’appui, mais je pense que nous avons la voiture dans une très bonne fenêtre cette course.

LIRE LA SUITE: Leclerc dit que “toutes les courses devraient être comme ça” malgré la perte de l’impressionnant GP saoudien face à Verstappen

« Je poussais aussi fort que je pouvais et c’était vraiment cool. C’était probablement la course la plus physique que j’ai jamais vécue en Formule 1, ce qui était génial d’avoir le corps poussé à la limite. Cette concentration sur 50 tours sur un circuit urbain à grande vitesse comme celui-ci est cool. Mais je veux le faire en me battant pour des victoires, pas seulement P5.

P5 était le « maximum » possible dans la course « la plus physique » pour George Russell

Leave a Comment