Bruce Arians démissionne de son poste d’entraîneur des Buccaneers alors qu’il se présente pour un vieil ami qui mérite une seconde chance

En s’éloignant, Bruce Arians donne l’exemple.

L’entraîneur vainqueur du Super Bowl quitte son poste d’entraîneur-chef des Buccaneers de Tampa Bay afin que son vieil ami et coordinateur défensif extrêmement talentueux, Todd Bowles, puisse avoir une chance de diriger une équipe performante.

“Quand je suis parti, je voulais m’assurer que Todd Bowles avait les meilleures chances de réussir”, a déclaré Arians dans un communiqué mercredi soir. “Beaucoup d’entraîneurs-chefs se retrouvent dans des situations où ils sont prêts à échouer, et je ne voulais pas ça pour Todd.”

Arians a longtemps été un allié des Noirs et des minorités. En tant que quart partant de Virginia Tech dans les années 1960, il est devenu le premier joueur blanc à avoir un colocataire noir. Il est un champion de la diversité dans les rangs des entraîneurs de la NFL, ajoutant des femmes à son équipe et ayant trois coordinateurs noirs dans son équipe.

Comme tout entraîneur blanc de la NFL, Arians a connu la lutte et le sort de l’entraîneur de football noir. C’est, en partie, pourquoi je pense qu’il a pris la décision inhabituelle de prendre sa retraite en tant qu’entraîneur le 30 mars.

Partir maintenant garantit non seulement que Bowles obtienne le poste, mais également un excellent travail. Trop souvent, les entraîneurs de la NFL deviennent les entraîneurs en chef de mauvaises équipes. C’est probablement pourquoi le travail était ouvert en premier lieu. Comme nous le savons, les entraîneurs noirs obtiennent rarement des postes d’entraîneur-chef. Ceux qui ont tendance à puer pire que les autres qui sont disponibles.

Et si vous étiez un ancien entraîneur noir comme Bowles ? Bonne chance pour obtenir ce deuxième concert. Seuls sept autres hommes noirs ont été entraîneurs-chefs permanents pour au moins deux franchises de la NFL au cours de leur carrière.

La première opportunité de Bowles en tant qu’entraîneur a été un échec. Ses Jets de New York sont allés 24-40 au cours de ses quatre années là-bas, gâchés par de mauvaises décisions d’agence libre, des choix de repêchage plus pauvres et un jeu de quart-arrière incohérent. Je lui ai parlé pendant la saison 2020 du fait qu’il ne saisirait pas la prochaine chance d’être à nouveau entraîneur-chef.

“Je pense que la situation doit être bonne et vous partez de là. Si la situation n’est pas bonne … si ce n’est pas un match, je ne le prendrai pas”, a alors déclaré Bowles. “La première fois, probablement parce que vous voulez vraiment être entraîneur-chef et faire le bien et sauver le monde. Mais après avoir vécu cela avec de l’expérience et vous savez que les situations doivent être bonnes pour que vous réussissiez n’importe où, et évidemment Vous devez apporter beaucoup à la table. Mais vous devez aussi apporter quelque chose à la table. Et si ce n’est pas un jeu, ce n’est tout simplement pas un jeu.”

La décision d’installer Bowles, le quatrième entraîneur-chef noir de l’histoire des Buccaneers, intervient alors que la NFL poursuit sa bataille de plusieurs décennies contre la diversité dans ses rangs d’entraîneur-chef. Pas plus tard que cette semaine, la ligue a (encore) modifié la règle Rooney, obligeant toutes les équipes à embaucher un entraîneur adjoint offensif minoritaire et créant un panel d’experts pour envoyer des recommandations aux propriétaires d’équipes de la NFL. Le tout alors que le procès de Brian Flores contre la NFL aura deux nouveaux plaignants dans les prochains jours.

La décision d’Arians de prendre sa retraite tout en faisant la promotion de Bowles me rappelle ce que le légendaire entraîneur de basket-ball masculin de l’UNC Dean Smith a fait en 1997. Il a choqué le monde du sport lorsqu’il a pris sa retraite juste avant le début de la saison avec une équipe prête pour le Final Four, juste pour qu’il pourrait s’assurer que son ancien assistant, Bill Guthridge, ait enfin sa chance. Arians connaît Bowles depuis que le premier a joué avec lui en tant que demi de coin partant de Temple au milieu des années 1980.

Et Arians ne livre pas n’importe quelle équipe. C’est un avec Tom Brady de retour à la recherche d’un huitième titre du Super Bowl.

Cependant, il existe déjà des théories du complot. Pour les personnes qui ne peuvent pas souscrire au rasoir d’Occam, elles préfèrent croire à un conte de fées qui ressemble à ceci : Brady est retourné à Tampa à condition qu’Arians ne soit plus l’entraîneur-chef. Le GOAT n’avait pas une excellente relation avec l’entraîneur-chef énergique. Sans le rendre évident, Brady a organisé un retour après une retraite difficile, mais seulement si les Bucs pouvaient gérer les Ariens. Et dans une ligue qui est une passoire d’informations, tout serait tenu secret pendant près d’un mois.

Bien sûr.

Il n’y a pas de Babushka Lady ni d’Umbrella Man ici. Au lieu de cela, la réponse ici semble être assez simple.

Un allié de toujours approchant les 70 ans voulait faire ce qu’il fallait pour un entraîneur noir à succès et un ami de toujours.

Les Arians auraient pu s’imposer après la saison 2020 avec son championnat, mais il a décidé de tenter le coup une seconde et a finalement échoué sur le terrain. Je dirais qu’en faisant ce geste, il est quand même sorti vainqueur.

Leave a Comment